Déclaration des élus NEF sur le projet de budget 2017

La stabilité de la pression fiscale à Fourqueux pour la seconde année consécutive ne change pas nos réserves déjà maintes fois exprimées quant aux orientations générales suivies par la majorité municipale pour les finances de la commune.

Les bons résultats relatifs constatés sur l’exécution budgétaire 2016 tiennent à un freinage sur les charges générales et nous tenons à saluer le personnel municipal pour les efforts entrepris. Nous avons également bénéficié de recettes supérieures sur les droits de mutation l’année dernière. Pour autant, il s’agit d’effets transitoires qui ont peu de chances de pouvoir être réédités au cours des années suivantes et qui ne changent pas le déséquilibre structurel qui caractérise notre budget de fonctionnement : des dépenses de personnel qui augmentent d’environ 100.000 euros par an et des bases fiscales dont l’accroissement spontané se situe autour de 50.000 euros par an. Le maintien d’un excédent de fonctionnement sur l’exercice 2017 risque de s’avérer très difficile si des hausses supérieures aux prévisions sur le prix des carburants ou de certains services venaient impacter négativement notre budget.

Notre village a choisi de conserver un niveau élevé de services rendus à la population – tant les services à la personne que les activités de loisirs. La contrepartie se trouve dans des frais de structure importants : le personnel qui compte 79 agents (68.57 en EATP) – en augmentation de 3 depuis le début de l’actuelle mandature – et l’entretien d’un local comme l’Espace. Il nous semble que tôt ou tard, nous aurons des choix à faire pour trouver des économies pérennes, ce qui passera par la suppression de certaines prestations et le non remplacement de certains agents.

S’agissant du budget d’investissement, nous nous félicitons de l’amorce d’une baisse de l’endettement mais celle-ci nous semble beaucoup trop lente. Pour retrouver les niveaux de 2013 juste avant l’opération cœur de village et la rénovation de l’Espace, au rythme actuel d’amortissement, il faudra attendre 2021. D’autant que nous sommes exposés au risque de remontée des taux d’intérêt qui ferait augmenter les intérêts financiers à payer, 25% de la dette étant à taux variable ou révisable. Avec des annuités de remboursement égales à 450.000 euros par an, nous n’avons guère de réserves pour pouvoir faire face à des investissements qui seraient nécessaires (par exemple l’installation de la vidéo protection qui tend à se généraliser dans les communes avoisinantes) sauf à effectuer de nouveaux emprunts ou à opérer de nouvelles cessions foncières. Nous notons par ailleurs que les grandes opérations d’investissement présentées comme autofinancées sont souvent génératrices de dépenses supplémentaires non annoncées à l’avance.

En dernier lieu, nous continuons à marquer notre totale opposition au budget « gestion des locaux commerciaux du cœur de village » qui va entraîner en 2017 un endettement supplémentaire de 420.000 euros et des travaux d’aménagement de 195.000 euros à la charge de la commune pour des recettes locatives qui apparaissent très aléatoires. Notre suggestion serait de vendre au plus vite ces locaux et d’affecter la recette au désendettement.

Pour toutes ces raisons, les élus NEF ont décidé de voter contre le projet de budget 2017.

L’arbre du jumelage

Plantation arbre SchwelmMalgré l’heure matinale, Brigitte Lesgourgues et Matthieu Cadot ont tenu à participer le dimanche 21 mars à la plantation par les Amis de Schwelm d’un mirabellier sur la promenade du Val fleuri.
Ambiance bien sympathique autour d’un café et de bretzels, même si nos deux élus NEF regrettent que ce geste symbolique d’amitié pour notre ville jumelle allemande n’ait rassemblé qu’une petite quinzaine de Fourqueusiens.
En cette année du 10e anniversaire du jumelage entre nos deux commune, la même manifestation s’est déroulée de l’autre côté du Rhin.

Dîner surprise de Fourqueux Accueil

Soirée surprise Fourqueux Accueil 2017L’association Fourqueux Accueil organisait le samedi 11 mars la 8e édition de sa soirée « Dîner surprise ». Le concept en est aussi original que convivial et consiste pour les participants, anciens et nouveaux Fourqueusiens, à prendre l’apéritif chez un hôte, le plat chez un autre convive puis à se retrouver tous, pour finir, à l’Espace pour prendre le dessert et un verre de champagne.

Brigitte Lesgourgues et Matthieu Cadot ont beaucoup apprécié leur première participation à cette animation qui leur a offert l’opportunité de belles rencontres.  Ils remercient chaleureusement la présidente Valérie Graff et son équipe pour l’organisation sans faille de cette joyeuse soirée.

Soirée COF et Amis de Schwelm

Soirée COF/SchwelmVendredi 24 février, les association COF et Les Amis de Schwelm organisaient une grande soirée commune autour des vins de Moselle, à l’Espace Pierre Delanoé.

Une belle occasion pour allier découverte du patrimoine viticole allemand et 10e anniversaire du jumelage de notre commune avec la cité allemande.

Laurent Paul et Matthieu Cadot ont particulièrement apprécié la présentation détaillée des cépages et des pratiques de vinification réalisée par Jean-Claude Khann, président du COF. Après une dégustation de sept crus accompagnée des explication du viticulteur allemand spécialement venu pour cette soirée, les nombreux participants ont pu déguster un splendide buffet de spécialités allemandes concoctées par les bénévoles de l’association de jumelage avec Schwelm, sous la houlette de sa présidente Katharina Azra.

Un grand bravo et un immense merci aux deux associations pour cette très belle soirée.

NEF offre la galette à ses soutiens

Fin d’après-midi chaleureuse le 29 janvier : les adhérents de l’association NEF étaient conviés à partager la traditionnelle galette des Rois avec les six élus de la liste Nouvelle Energie pour Fourqueux.

L’occasion pour Matthieu Cadot et ses collègues de brosser le bilan de l’année qui vient de s’achever et de mettre en exergue les principaux dossiers communaux  qui mériteront toute leur attention en 2017 : construction du terrain de football en synthétique, lancement des travaux du Lycée international et leurs conséquences pour les riverains et la population fourqueusienne, situation financière et fiscale de la commune, intercommunalité…

Drôle de conception de la démocratie !

Certains d’entre vous nous ont reproché notre absence au repas offert par la municipalité à nos aînés le 7 janvier. Aucun de vos six élus NEF n’était effectivement présent à cette traditionnelle manifestation. A cela une raison fort simple : nous n’étions pas invités en tant que conseillers municipaux !
Nous regrettons vivement que l’équipe NEF ait été tenue à l’écart de cette rencontre conviviale avec nos seniors. Nous avions déjà souffert de ce type « d’oubli », lors de l’accueil des nouveaux habitants, alors même que le cocktail est offert chaque année par la mairie qui choisit ses invités. Heureusement, un parmi nous vient officiellement d’être invité pour l’automne 2017… par l’association Fourqueux Accueil !
Dans ces deux manifestations qui font appel à l’argent public, il serait pour le moins équitable de convier le groupe d’opposition élu par plus de 43% de la population fourqueusienne.
On n’oublie cependant pas de nous convier lorsqu’il s’agit de solliciter notre aide pour tenir le stand Agenda 21 à la fête de Fourqueux ou pour faire des crêpes pour les enfants …

PRÉDISONS L’AVENIR…

2017 commence et avec elle, nous parviendrons à la moitié du mandat municipal. Que nous réservent les trois années à venir ?

Les travaux de restructuration du lycée international vont débuter et durer deux ans. Si nous nous réjouissons de la modernisation de cet établissement, nous regrettons fortement les conséquences qu’elle aura sur notre commune : une perte réelle d’un hectare de terrains sportifs, la construction d’un terrain synthétique pour 900 000 €, dont on peut discuter de l’intégration écologique, et surtout, pendant les travaux et d’après les informations fournies par le lycée lui-même, l’installation sur notre espace communal, sans compensation aujourd’hui annoncée, d’un lycée provisoire et d’un parking. Les sportifs fourqueusiens ne sont pas prêts de profiter de leur stade ! N’oublions pas la perte du terrain de jeu, accessible à tous, situé à l’ouest du stade, avant les tennis. Celui-ci disparaît, fermant la porte aux jeunes et moins jeunes qui s’y rendent quotidiennement. Si une solution de remplacement est aujourd’hui envisagée, elle n’est évidemment pas encore programmée…

Par ailleurs, malgré des velléités récentes de recherche d’économies, maintenant que tous les grands chantiers d’investissement que nous pouvions contester ont été réalisés ou votés,  nous prédisons d’inévitables augmentations de l’imposition locale sur la fin du mandat, les dépenses continuant de courir plus vite que la progression des ressources propres de la commune. Et il ne faut guère attendre de salut du côté de l’intercommunalité qui est aujourd’hui occupée à asseoir ses pouvoirs face aux autres échelons de l’administration locale.

Depuis trois années, nous interpellons la majorité municipale sur ces sujets, participant avec conviction aux débats, et assumant nos différences et nos désaccords. Depuis trois années également, nous appuyons les projets qui vont dans le sens de nos engagements et pour lesquels vous êtes nombreux à nous soutenir.

Grâce à l’extraordinaire dynamisme du monde associatif de Fourqueux, au grand investissement du personnel communal et à l’immense intérêt que beaucoup d’entre vous portez à notre village, nous avons confiance en l’avenir du cadre de vie exceptionnel de Fourqueux.

Brigitte Lesgourgues, Laurent Paul, Sophie Perinetti, Jérôme Goulet et Yann Morvan se joignent à moi pour vous souhaiter une belle et douce année 2017 à Fourqueux. Nous sommes et restons plus que jamais à votre disposition.

Matthieu Cadot