Avenir de la section judo : NEF intervient aux côtés des familles

Dojo_Lycée

Interpellés par de nombreuses familles de jeunes judokas soucieuses de garantir dans de bonnes conditions l’avenir de la section judo de l’ASF, les élus NEF viennent d’adresser un courrier au maire-adjoint chargé de l’animation socio-culturelle et sportive.

Visualisez ici le courrier au format PDF

Monsieur l’adjoint au maire,

Comme nous vous en avons déjà averti en commission le 6 mai dernier, de nombreux Fourqueusiens, parents d’enfants adhérents à la section judo de l’ASF, se sont tournés vers notre groupe pour s’indigner à la suite de la fin de non-recevoir de la municipalité de réintégrer cette activité sportive dans les nouveaux locaux de l’ESPACE.

Vous n’ignorez pas que  le déménagement dans le dojo du lycée international avait été annoncé aux familles comme provisoire, le temps que les travaux de l’ESPACE se fassent. Une assurance de réintégration aurait même été donnée au président de l’ASF par votre prédécesseur pendant votre campagne électorale, en réponse à la demande unanime (98%) des familles adhérentes de retour à l’ESPACE.

Si nous pouvons comprendre que la salle Fulcosa doive maintenant répondre à sa seule vocation culturelle, il aurait été cohérent de prévoir dans l’extension de l’ESPACE une salle qui réponde à l’absence de dojo dans notre ville, d’autant que la mise à disposition d’une salle dédiée, annoncée par le maire depuis 2008 dans le futur gymnase du Lycée international, n’a pas vu le commencement d’un début de réalisation. Les familles des jeunes judokas qui connaissent le montant de l’enveloppe affectée sur leurs impôts à l’agrandissement de l’ESPACE, n’attendront pas 6 ans de plus dans des locaux saint-germanois éloignés de l’école Charles Bouvard et manifestement très détériorés et insalubres, que ce projet utopique finisse peut-être par voir le jour !

Le courriel que vous avez adressé le 21 mai à Monsieur David Snanoudj et qu’il nous a communiqué fait état de la possibilité d’étudier d’autres solutions pour répondre à la demande des familles.

Nous vous demandons de tout mettre en œuvre pour trouver dans ce bâtiment dont vous nous vantez les mérites et la superficie nouvelle une salle qui permette aux jeunes Fourqueusiens de pratiquer leur sport dans de bonnes conditions sanitaires et « sauve » ainsi cette activité sportive très fréquentée, mais à cette heure menacée dans sa survie.

 Pour le groupe NEF,

Brigitte LESGOURGUES et Sophie PERINETTI                                                                                       

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *