Judo : la mairie persiste et signe

Même si la réponse à la pétition adressée à la mairie par des parents de jeunes judokas tarde encore, les élus en charge de la vie sportive ont déjà réitéré  leur refus de réintégrer le judo à l’ESPACE.

En témoigne la réponse apportée le 10 juin par l’adjoint au maire au courrier des élus NEF:
afficher la réponse au format pdf

Jean-François de l’Hermuzière
Maire-adjoint Animation Socioculturelle et Sportive

à l’attention de Mesdames Brigitte Lesgourgues
et Sophie Perinetti

Fourqueux le 10 Juin 2014

Chères Collègues,
Les questions soulevées par le parents d’enfants participant au sein de l’ASF à l’activité Judo retiennent, comme vous le savez puisque nous en avons parlé lors de la dernière Commission Animation Socioculturelle et Sportive, toute notre attention.
Je n’ai pas connaissance d’engagement pris par la Commune de Fourqueux et encore moins par mon prédécesseur, de réintégrer l’activité Judo au sein de l’ESPACE. Comme vous le constatez, il
n’est pas souhaitable d’utiliser la salle Fulcosa à cette fin et aucun autre emplacement ne semble  adapté à ce type d’activité notamment en considérant les dispositions réglementaires fixées par la Fédération Française de Judo.
Les investissements, il est vrai conséquents, qui ont été consacrés à l’extension de l’ESPACE n’ont jamais eu pour objet la création de salles dédiées à la pratique sportive. Au contraire, il nous semble de bonne gestion de réserver ces activité à des lieux adaptés. Le projet de construction du nouveau gymnase du Lycée International devait répondre à ce besoin. Comme vous le savez, et même si le principe en a été approuvé par le Conseil Régional, nous n’avons aucune visibilité sur la date de réalisation de cet équipement. Nous avons donc dû, comme les responsables du Lycée, utiliser en tant que solution provisoire – qui dure trop longtemps, je vous l’accorde – l’actuel et
vétuste gymnase.
Il n’empêche qu’il est hors de question de laisser nos judokas (adultes et surtout enfants) pratiquer leur sport dans des conditions «insalubres » et dangereuses. Nous avons donc, Daniel Level et
moi, rencontré le proviseur du Lycée International et ses équipes au cours d’un entretien sur place très constructif. A cette occasion, nous avons recensé un certain nombre d’actions concrètes qui devraient répondre aux vœux légitimes des utilisateurs et nous avons programmé une refonte de la convention qui nous lie avec le Lycée intégrant ces nouvelles mesures. Tout ce dispositif sera naturellement évoqué en Commission Animation Socioculturelle et Sportive et vous pourrez y apporter votre contribution.
Enfin, s’agissant de la question soulevée par le fait qu’il s’agit de locaux St Germanois éloignés du centre de Fourqueux, permettez moi de vous dire, très simplement, qu’elle me semble incongrue.
Nos tennismen, golfeurs, pongistes, footballeurs, volleyeurs (et je ne parle pas des VTTistes…) pratiquent leur sport loin de la place Victor Hugo et cela ne semble pas leur poser de problème. En outre, au temps de l’intercommunalité, dans laquelle nous voulons nous engager avec détermination et efficacité, il est parfaitement normal que nous utilisions (avec réciprocité) les équipements de nos voisins, et, loin de critiquer ce type de fonctionnement, j’espère, au contraire
qu’il va se développer dans l’intérêt de tous.
En espérant que ces informations vous permettront d’apaiser l’inquiétude des parents qui vous ont interrogés et que nous pourrons, ensemble, trouver des solutions aux difficultés rencontrées.
Cordialement.

L’inquiétude des parents est-elle apaisée ? !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *