Le feuilleton du SIDRU: des implications directes pour notre commune

justicebLe traitement des ordures ménagères pour notre commune est assuré par le Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résidus Urbains (SIDRU) qui regroupe 15 communes du département*.
Or, le SIDRU défraie la chronique depuis plusieurs années en raison des prêts toxiques qui ont été contractés pour construire l’incinérateur Azalys.

Nous résumons brièvement ici ce dossier très complexe qui fait peser des risques financiers non négligeables sur notre commune.

  • En 1999, pour financer son incinérateur Azalys, le SIDRU a emprunté 50 millions d’euros. Cette dette a fait l’objet d’une gestion dite dynamique qui s’est révélée catastrophique à l’usage. En particulier, la conclusion d’un swap d’échange euro contre franc suisse qui entraîne de lourdes pertes avec le mouvement actuel de dépréciation de l’euro.
  • 15 ans après l’opération initiale, la dette du SIDRU se monterait aujourd’hui à 60 millions d’euros, y compris les intérêts impayés, (et jusqu’à 82 millions selon certaines estimations faites par des élus d’opposition à Saint-Germain-en-Laye). Le syndicat a en effet décidé d’arrêter de payer les intérêts sur un des deux emprunts depuis 2011 tout en attaquant en justice la banque pour tromperie sur les risques financiers encourus. Mais un premier jugement du TGI en date du 29 janvier dernier a débouté le SIDRU de sa demande de nullité du contrat, il semblerait que celui-ci ait l’intention de faire appel.

Bien que les majorités municipales successives à Fourqueux n’aient en rien été responsables de ces errements financiers, notre commune est bien partie prenante des risques encourus par le SIDRU pour la quote-part représentée par notre population (4.500) sur le total de la population des 15 communes membres du syndicat (215.000). Soit environ 2% du total qui constituent donc une dette potentielle de l’ordre de 1,2 millions d’euros. Ajoutons également le fait qu’Azalys est une installation complètement surdimensionnée par rapport au volume de déchets produits par les communes membres du SIDRU, ce qui l’oblige à chercher des “tonnages ” auprès des autres communes environnantes dans des conditions financières inconnues.

Les élus NEF resteront vigilants sur les conséquences des difficultés financières du SIDRU sur les charges fiscales supportées par les habitants de Fourqueux. Nous surveillerons en particulier que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères n’augmente pas de façon supérieure à celle des communes voisines comme Mareil-Marly qui ne sont pas adhérentes au SIDRU. Par ailleurs, nous invitons la mairie à communiquer régulièrement à la population sur cette affaire, tâche d’autant plus facile que le vice-président du SIDRU n’est autre que l’adjoint aux finances à Fourqueux.      

Lien vers l’article du courrier des yvelines paru le 12 janvier dernier :
http://www.courrierdesyvelines.fr/2015/02/12/emprunts-toxiques-le-sidru-condamne-a-payer/

* Achères, Aigremont, Andrésy, Carrières-sous-Poissy, Chambourcy, Conflans-Sainte-Honorine, Fourqueux, Médan, Le-Mesnil-le-Roi, Orgeval, Poissy, Saint-Germain-en-Laye, Verneuil-sur-Seine et Vernouillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *