Le boulet du SIDRU

Le 11 février 2015, nous résumions dans un billet sur notre blog l’historique de ce ténébreux dossier de la construction de l’incinérateur de déchets Azalys et des risques financiers très importants pris par le syndicat intercommunal SIDRU dont notre commune est partie prenante. La cour d’appel de Paris a rendu le 4 novembre 2016 un arrêt qui condamne le SIDRU à régler un total de 20 millions d’euros (impayés et intérêts de retard) à la banque DEPFA, soit presque 100 € par habitant du périmètre du SIDRU (voir article Courrier des Yvelines).

Après une condamnation en première instance confirmée en appel, la perspective de devoir apurer  les lourdes pertes, provoquées par la conclusion de swaps (contrats d’échanges de taux d’intérêt) dont les conditions n’étaient pas maîtrisées, semble se matérialiser. Pour l’heure, les responsables du SIDRU se veulent rassurants et indiquent que cette affaire n’aura aucune incidence sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Mais la seule solution envisagée pour régler les frais serait….un nouvel emprunt du SIDRU, ce qui ne fera que reporter sur l’avenir la charge pour les contribuables. Une autre solution théoriquement possible serait de vendre l’incinérateur à un opérateur privé et d’utiliser le produit de la vente pour rembourser la dette. La collecte des ordures ménagères serait alors confiée à un opérateur privé en lieu et place du SIDRU, mais à un coût qui pourrait alors devenir largement supérieur à celui actuel.

Comme on le voit, ce dossier est loin d’être neutre pour nos finances. S’il n’est malheureusement pas possible de corriger  les errements financiers passés des dirigeants du SIDRU, il faut être particulièrement vigilant sur les solutions qui seront apportées pour combler le trou financier actuel. Les élus NEF ne manqueront pas d’interpeller la majorité municipale, dont un des membres siège au conseil du SIDRU, sur l’évolution de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *