PRÉDISONS L’AVENIR…

2017 commence et avec elle, nous parviendrons à la moitié du mandat municipal. Que nous réservent les trois années à venir ?

Les travaux de restructuration du lycée international vont débuter et durer deux ans. Si nous nous réjouissons de la modernisation de cet établissement, nous regrettons fortement les conséquences qu’elle aura sur notre commune : une perte réelle d’un hectare de terrains sportifs, la construction d’un terrain synthétique pour 900 000 €, dont on peut discuter de l’intégration écologique, et surtout, pendant les travaux et d’après les informations fournies par le lycée lui-même, l’installation sur notre espace communal, sans compensation aujourd’hui annoncée, d’un lycée provisoire et d’un parking. Les sportifs fourqueusiens ne sont pas prêts de profiter de leur stade ! N’oublions pas la perte du terrain de jeu, accessible à tous, situé à l’ouest du stade, avant les tennis. Celui-ci disparaît, fermant la porte aux jeunes et moins jeunes qui s’y rendent quotidiennement. Si une solution de remplacement est aujourd’hui envisagée, elle n’est évidemment pas encore programmée…

Par ailleurs, malgré des velléités récentes de recherche d’économies, maintenant que tous les grands chantiers d’investissement que nous pouvions contester ont été réalisés ou votés,  nous prédisons d’inévitables augmentations de l’imposition locale sur la fin du mandat, les dépenses continuant de courir plus vite que la progression des ressources propres de la commune. Et il ne faut guère attendre de salut du côté de l’intercommunalité qui est aujourd’hui occupée à asseoir ses pouvoirs face aux autres échelons de l’administration locale.

Depuis trois années, nous interpellons la majorité municipale sur ces sujets, participant avec conviction aux débats, et assumant nos différences et nos désaccords. Depuis trois années également, nous appuyons les projets qui vont dans le sens de nos engagements et pour lesquels vous êtes nombreux à nous soutenir.

Grâce à l’extraordinaire dynamisme du monde associatif de Fourqueux, au grand investissement du personnel communal et à l’immense intérêt que beaucoup d’entre vous portez à notre village, nous avons confiance en l’avenir du cadre de vie exceptionnel de Fourqueux.

Brigitte Lesgourgues, Laurent Paul, Sophie Perinetti, Jérôme Goulet et Yann Morvan se joignent à moi pour vous souhaiter une belle et douce année 2017 à Fourqueux. Nous sommes et restons plus que jamais à votre disposition.

Matthieu Cadot

 

2 réflexions sur « PRÉDISONS L’AVENIR… »

  1. les voeux 2017 sur internet , de notre bien aimé maire, mentionnaient un moyen de limiter et faire respecter la vitesse des voitures dans le centre ville ; quid de cette promesse et quand ce sujet sera abordé !
    merci

    1. Merci, Monsieur, pour votre message relatif à la circulation des véhicules dans le centre de notre village.
      Comme vous, nous observons des véhicules dont la vitesse est manifestement excessive malgré les panneaux de limitation à 30 km/h et 20 km/h pour la zone piétons.
      Il en résulte une insécurité pour les piétons et les cyclistes, alors que cette zone leur est dédiée, mais aussi des nuisances sonores pour les riverains provoquées par la circulation sur les pavés.
      Cette problématique a déjà été abordée à plusieurs reprises en commission municipale « transport, circulation et voirie ».
      Il a d’abord été décidé d’engager des actions de prévention. Un radar « pédagogique » est installé rue du Maréchal Foch et la police municipale a mené des actions de sensibilisation.

      Malheureusement, force est de constater que ces actions « éducatives » n’ont pas d’influence significative sur le comportement de certains automobilistes.

      Dans ce contexte, lors de sa dernière réunion, la commission municipale a décidé d’engager des actions « répressives » en faisant appel à la police nationale pour mener des contrôles de vitesse dans le centre du village.

      Plus largement, l’équipe NEF avait souligné que les aménagements du centre village allaient aboutir à une « bétonisation » du centre village peu propice à la création d’une zone « priorité piétons ». L’élargissement et le dégagement de la rue du Maréchal Foch, conjugués à sa configuration en ligne droite, ont aussi eu pour conséquence de faciliter la vitesse des véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *