Mais de qui se moque-t-on ? !

Dernière minute : nous apprenons aujourd’hui, par un mail expédié à 11h32 par un agent municipal, que la séance du conseil municipal de ce soir “sera immédiatement suivi d’une commission générale qui aura pour thème la présentation des projets de Chartes de commune nouvelle.”

Alors que nous déplorons publiquement depuis plusieurs mois le manque de concertation avec la population et même avec les élus de base,  que la presse locale s’en fait l’écho, que deux maires sur quatre ont enfin accepté de  consulter leurs citoyens sur ce sujet, le maire de Fourqueux choisit subitement de réunir une commission générale qui, par principe, siège à huis clos, et en informe les élus quelques heures avant !

Sans doute table-t-il sur l’absence d’un grand nombre de conseillers que la vacuité extrême du conseil de ce soir, qui devrait être expédié en moins d’une demi-heure, n’aura pas convaincu de renoncer pour cela à leurs obligations professionnelles ou familiales, voire à leurs vacances en ce début juillet !

Le groupe NEF dénonce avec force de tels procédés antidémocratiques et parfaitement scandaleux qui dénotent un profond mépris de l’opposition municipale. Ce simulacre de concertation ne trompera personne et ne fait que renforcer notre conviction que cette marche forcée vers la fusion ne répond pas à un besoin de notre commune mais bien à des visées politiciennes. Les Fourqueusiens sauront s’en souvenir lorsqu’ils pourront enfin s’exprimer dans les urnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *