La position de NEF sur le budget 2019 de la commune nouvelle

Lors du conseil municipal du 28 mars, les élus NEF ont choisi de s’abstenir sur le budget 2019 de la commune nouvelle (voir déclaration de Laurent Paul dans la rubrique “Interventions NEF”). Une position partagée par l’ensemble des groupes d’opposition mais qui permet malheureusement à la mairie de se gargariser d’une prétendue unanimité, laquelle n’étant en réalité que celle des conseillers de la majorité.

Les élus NEF ont en revanche approuvé la stabilité des taux des taxes locales en 2019, qui a été votée à l’unanimité par le conseil.

Dans un billet du 12 avril, le blog Fourqueux-Citoyen fait remarquer à juste titre que cette stabilité des taux recouvre une hausse de la pression fiscale puisque l’Etat a décidé une hausse de 2,2% des bases d’imposition en 2019. Il regrette que l’on n’ait pas employé la cagnotte financière issue de la fusion (650.000 euros pour le seul budget de fonctionnement) afin de baisser les impôts. Baisse qui aurait logiquement dû cibler les contribuables fourqueusiens alors que c’est bien notre village qui est à l’origine de la manne financière gagnée par la commune nouvelle et que le niveau de la taxe foncière à Fourqueux (12,50%) est nettement supérieur à celui de Saint Germain-en-Laye (9,97%).

Les élus NEF ont choisi de ne pas soumettre au conseil cette demande qui n’avait de toute façon aucune chance d’aboutir. La position officiellement exprimée par le maire de la commune nouvelle est que l’harmonisation des taux, abattements et tarifs divers entre les deux communes devra débuter en 2020. La cagnotte commune nouvelle a été inscrite en réserve de fonctionnement et sera ultérieurement affectée lors du vote du budget supplémentaire.

Plus que jamais déterminé à défendre les intérêts de nos concitoyens, nous nous réservons pour les prochaines batailles qui peuvent avoir des conséquences financières lourdes pour les habitants de Fourqueux :

  • La définition d’une politique unique d’abattement pour les TH et TF, qui doit impérativement entrer en vigueur en 2020 et être votée avant le 1er   octobre prochain.
  • L’harmonisation des différents tarifs municipaux qui sont, dans l’immense majorité des cas, moins élevés à Fourqueux. Nous n’avons eu droit jusqu’ici qu’à une formule très vague : « La commune nouvelle procédera à une harmonisation progressive des tarifs de façon coordonnée avec celle des modes de gestion des services et / ou des prestations fournies » . La vigilance devra donc être de mise pour s’assurer que de nouvelles charges financières ne soient pas portées sur les habitants de Fourqueux.
  • Au-delà de l’harmonisation des taux des TH et TF qui peut s’étaler sur 12 ans, rappelons l’existence de la taxe sur la consommation d’électricité. Le taux de cette taxe est nettement plus élevé à Saint Germain-en-Laye (0.00957/kwh) qu’à Fourqueux (0,00623/kwh).

Dans ces prochaines batailles, les élus NEF ne feront preuve d’aucune complaisance vis-à-vis de la majorité municipale. Leur seule boussole sera de faire entendre la voix des habitants de Fourqueux qui doivent subir les conséquences d’une fusion sur laquelle on leur a refusé le droit de donner leur avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *