Tribune libre du 19 avril 2019

Tribune de NEF parue dans le Journal de Saint-Germain-en-Laye le 29 mars 2019

Budget : pourquoi nous nous sommes abstenus

Appréciation globalement positive de NEF sur le budget 2019 présenté le 28 mars. Par la voix de Laurent Paul, notre spécialiste finances, nous avons salué le professionnalisme de Maurice Solignac et des services de la commune pour préparer les documents de présentation. Nous reconnaissons les efforts de rigueur qui caractérisent une bonne gestion budgétaire : stabilité de la pression fiscale, réduction de l’endettement, maîtrise des dépenses de fonctionnement.

Qualités que nous préconisions depuis le début de notre mandat. Malheureusement, nous n’avons pas été suivis. Rappelons par exemple que les dépenses de personnel ont augmenté en moyenne de 2% par an à Fourqueux depuis 2014 – un rythme tout à fait excessif qui a conduit à augmenter à plusieurs reprises les taux des taxes locales. La baisse de 0,2% projetée cette année pour la commune nouvelle ne peut donc que nous réjouir !

C’est pourquoi les élus NEF ont approuvé le rapport d’orientation budgétaire lors du conseil du 21 février. Toutefois, lors du vote du budget, nous nous sommes abstenus par fidélité à nos engagements : ceux d’une gestion mieux maîtrisée des finances, certes, mais pour une commune de Fourqueux indépendante. Nous ne pouvons en effet que déplorer que la mauvaise gestion financière à Fourqueux ces dernières années ait constitué l’argument principal en faveur d’une fusion avec Saint-Germain-en-Laye. Cela a largement biaisé le débat sur les mérites de cette fusion, débat qui aurait dû se dérouler de façon plus sereine et en demandant son avis à l’ensemble des citoyens.

Enfin, nous avons voté contre le budget annexe relatif aux locaux commerciaux acquis par la commune de Fourqueux pour les louer à des professionnels. Nous avons toujours considéré que la commune n’avait pas vocation à être bailleur commercial, sauf pour des projets d’intérêt général ou un soutien à de jeunes entrepreneurs qui se lancent, ce qui n’est absolument pas le cas.

Matthieu Cadot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *