NEF appelle au boycott de la cérémonie des vœux de Fourqueux

L’an dernier, Daniel Level, encore maire de Fourqueux, avait convié la population à la traditionnelle cérémonie des vœux du conseil municipal à l’ESPACE. Les élus NEF avaient tenu à se trouver aux côtés de leurs concitoyens dans ces heures difficiles qui marquaient l’absorption de notre village par Saint-Germain-en-Laye. Ils avaient toutefois refusé de monter sur scène avec les 15 élus de la liste VFE auteurs du vote qui a entériné la disparition de notre commune.

Un an plus tard, on apprend que le même Daniel Level organise une réception des vœux le vendredi 10 janvier, toujours à l’ESPACE, la veille-même de la cérémonie du maire de la commune nouvelle Arnaud Péricard, à laquelle chacun peut participer.

A quoi rime cette parodie ? !  Depuis un an, celui qui n’est plus que maire délégué et maire adjoint de la commune nouvelle, sans délégation (mais avec rémunération !), s’illustre par la vacuité confondante de son action. Quasi-muet en conseil municipal, – si ce n’est pour tenter de faire rire par l’un de ses inénarrables jeux de mots -, il n’affronte le regard de ses concitoyens qu’à l’occasion des fêtes et des inaugurations, surtout si elles ont lieu en dehors des week-ends où il préfère se réfugier dans sa villégiature nordiste. Quant à ses collègues du défunt conseil municipal de Fourqueux, il a fallu l’obstination de NEF pour qu’il consente à céder à leur pression en convoquant deux commissions générales qu’il a eu le culot de qualifier de réunions du conseil communal. Or, nous rappelons une fois encore que contrairement à l’engagement des deux maires dans la charte de gouvernance (article 2), le conseil communal de Fourqueux n’a JAMAIS été réuni ! Privant ainsi les représentants élus de la population de leur droit de donner des avis, de formuler des vœux sur des objets d’intérêt local, de débattre et de contrôler. Empêchant par la même occasion ladite population  d’assister aux débats puisque les commissions générales ne se réunissent pas en séance publique mais à huis clos.

Ajoutons que la grande idée qui sous-tendait la fusion était celle de la réduction des coûts par la mise en commun des dépenses : pourquoi alors une double carte de vœux et une double réception qui mobilise tant de moyens et de personnel ?

L’on voudrait faire croire aux Fourqueusiens que rien n’a changé, que leurs élus travaillent toujours dans l’harmonie et l’indépendance, qu’on le prouve en conservant notre traditionnelle cérémonie des vœux et que « tout est au mieux dans le meilleur des mondes possible » !

Mais NEF n’est pas candide et ne se prêtera pas à ce pitoyable simulacre. Renonçant au plaisir de vous retrouver pour échanger nos souhaits de bonne année et refusant d’entendre le discours convenu du maire délégué se glorifiant du « succès » de la fusion, vos élus NEF ont décidé de boycotter la réception du 10 janvier. Ils vous appellent à les rejoindre pour montrer que vous n’êtes pas dupes. Ensemble, exprimons notre mépris pour les hochets que l’on agite sous notre nez afin de mieux cacher que Fourqueux n’est plus qu’un quartier de Saint-Germain-en-Laye qui n’a plus droit à la parole !

Ce n’est pas en dépensant de l’argent public pour trinquer ensemble, mais bien en respectant ses engagements, que l’on fera vivre la démocratie locale et que l’on permettra à notre village de garder son identité.

5 réflexions sur « NEF appelle au boycott de la cérémonie des vœux de Fourqueux »

  1. Je suis scandalisée par les manœuvres de M. Level qui aurait pourtant intérêt à se faire tout petit… C’est encore avec l’argent de nos impôts qu’il fait sa promotion à deux mois et demi des élections ! Après avoir vendu Fourqueux pour un plat de lentilles, il aura encore le culot de se représenter. Il faut virer ce fantoche et voter pour n’importe quelle liste, sauf celle où il figurera !

  2. Bravo et merci Monsieur Cadot pour votre intervention vigoureuse et juste lors du dernier CM de St germain en laye !
    En ce qui concerne la cérémonie des vœux qui se prépare en catimini ( un seul panneau près de la boulangerie auquel il manque le terme maire “délégué” ) on ne peut que s’indigner de cette mascarade orchestrée pour nous faire croire que tout va bien a Fourqueux ! que tout est oublié !
    Allons la vanité et l’ outrecuidance des deux édiles accompagnés de leurs conseillers serviles , les aveuglent ; le DÉNI de DÉMOCRATIE qu ils ont infligé aux Fourqueusiennes et Fourqueusiens l’ année dernière dans un mépris total des résultats de la consultation citoyenne ne peut s’oublier autour de petits fours ! Notre mémoire de citoyen et de démocrate a été marquée au fer rouge ! Alors non je ne ferai pas partie des groupies à m’ extasier demain soir et oui rassurez vous il y aura d autres listes vers qui porter notre confiance en mars 2020 ! A vous tous j adresse mes vœux les plus chaleureux de bonne santé , de joies multiples et de sérénité politique dans une démocratie respectée !

  3. Personnellement, je boycotte les voeux du maire délégué ainsi que le repas des anciens de Fourqueux. La démocratie a été honteusement bafouée par le maire de Fourqueux et les élus majoritaires mais elle le fut encore en 2019:
    . la charte de gouvernance a été elle aussi balayée puisqu’aucune réunion du conseil communal délégué n’a été organisée contrairement aux engagements
    . en revanche une réunion « commission générale » a été organisée au cours de laquelle les élus fourqueusiens ont été mis devant le fait accompli de décisions prises sans aucune pré-concertation. Et, pas fou, pourquoi une commission générale et pas un conseil communal : parce que interdite au public = huis clos!
    . les attributions des subventions aux associations ont été décidées en catimini entre le maire délégué et l’adjoint aux associations
    . répondant à une question du maire de la commune nouvelle, le maire délégué a effrontément menti publiquement lors de la dernière réunion du Conseil Municipal
    Bref, un maire délégué fantôme à Fourqueux mais qui se réveille pour organiser des vœux.
    Des vœux pour dire qu’il aime Fourqueux etc….Mensonges politiques dictés par un seul intérêt : le sien. Mais qu’a t-il fait tout au long de 2019 pour l’intérêt des Fourqueusiens ? Et ces fourqueusiens anciens ou pas, peu rancuniers de la méthode utilisée pour brader notre beau village, qui vont aller à ce repas, écouter s’autosatisfaire de cette « belle fusion » ! Le maire délégué, qui annoncera encore une fois qu »il est là pour longtemps. Cela coupera-t-il l »appétit à au moins un fourqueusien présent ?
    En revanche, j’irai aux voeux d’Arnaud Pericard. Parce que :
    . Celui qui a pietiné notre démocratie, qui s’est moqué des fourqueusiens, et qui a profité de la confiance d’Arnaud Péricard c’est le maire délégué de Fourqueux.
    . On peut reprocher à Arnaud Péricard d’avoir accordé à tort cette confiance mais lorsque de courageux citoyens sont montés aux créneaux pour empêcher la construction de logements Allée des Jardins, le maire de la commune nouvelle est venu sur place, a écouté et a décidé l’arrêt de ce projet. Et la voix des sirènes, enjoignant des personnes âgées solitaires de vendre leur maison et de partir en maison de retraite, harcèlement dénoncé publiquement lors de la réunion organisée par le promoteur, s’est tue.
    . Lorsque l’association Fourqueux Patrimoine a rencontré de graves problèmes pour organiser la soirée « Juliette Drouet » en juin 2019, mettant en péril la réalisation de cette manifestation, 3 jours avant, faute de matériel refusé par l’Espace sous la directive du maire délégué et de ses adjoints (représailles ?????) seule l’intervention in extremis auprès d’Arnaud Péricard a permis de débloquer la situation.
    . Une grande majorité de saintgermanois apprécie Arnaud Péricard pour beaucoup d’actions qu’il mène sur la ville et il devrait être élu. Le problème des fourqueusiens n’est donc pas de se battre contre des moulins à vent mais de s’assurer d’avoir un maire délégué efficace, sincère, soucieux de l’intérêt général, présent sur le terrain, à l’écoute. Or, rien de tout cela ne peut être attribué au maire délégué actuel.
    . Arnaud Péricard défend sa ville et la met en avant au niveau national. Nous devons être forts avec un maire délégué et des élus délégués, ayant ses mêmes valeurs, pour que les intérêts de Fourqueux aient la même force.
    C’est pourquoi l’objectif principal est de faire en sorte que le maire délégué actuel ne soit pas sur la liste d’Arnaud Péricard.
    C’est aussi pourquoi si, malgré tout, il est sur cette liste, je ne voterai pas Arnaud Péricard. Je souhaite qu’un grand nombre de fourqueusiens fasse ainsi, afin de montrer au maire de la commune nouvelle, que le petit village gaulois n’est pas content et ne se soumettra pas sans se battre, même contre un maire délégué fantôme. Je suis toutefois optimiste et si une grande force sensibilise Arnaud Pericard à cette situation, cela pourra l’amener à voir les choses autrement.
    En revanche, je tiens à préciser : je ne rayerai pas de noms ou je ne mettrai pas de bulletin blanc mais je voterai pour une autre liste. Car, comme vous le savez et malgré la forte demande faite lors de la consultation citoyenne mise en place par le Président Macron, il avait été demandé que les bulletins blancs ou nuls comptent comme des suffrages valablement exprimés, ce qui n’a pas été retenu.
    En rendant mon bulletin nul, il ne compte plus dans les suffrages valablement exprimés et j’apporterai ainsi indirectement une voix supplémentaire à la liste d’Arnaud Pericard (dont il n’aura pas besoin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *