Une antenne Free surprise s’installe rue de St-Nom

Une antenne relais de l’opérateur Free a brutalement et par surprise fait son apparition cette semaine, en plein cœur du vieux village de Fourqueux.
Interpellés par les riverains, des Fourqueusiens et l’association Fourqueux Patrimoine que plusieurs adhérents avaient alertés, vos élus NEF ont immédiatement demandé des renseignements auprès de la mairie, notamment de l’adjointe en charge de ce dossier et du maire.

Madame la Maire-adjointe, chère Priscille,

Les riverains du centre historique de Fourqueux apprennent récemment, via des panneaux d’autorisation d’occupation de la voirie, l’installation d’une antenne relais Free mobile au 6 rue de Saint-Nom, en plein cœur de village.
Je me permets de te contacter pour avoir davantage d’informations, cette installation n’étant pas passée en conseil municipal. Par ailleurs, M. le Maire s’est engagé à ce que tous travaux d’urbanisme fassent l’objet de concertation avec les riverains, ce qui ne semble pas être le cas ici.
L’installation d’antennes de téléphonie mobile étant soumise à un certain nombre de normes, je me permets de te demander toutes les autorisations préalables à ce projet prévu pour mardi prochain, sans que le voisinage en ait été informé.
Avec mes sincères remerciements.
Sans réponse de la mairie, Matthieu Cadot s’est rendu sur place à la rencontre des riverains et a envoyé un nouveau courriel ce jour à la mairie : 

Madame la Maire-adjointe, chère Priscille,

Suite à mon message du 16 mai 2020, je suis étonné que tu aies choisi de ne pas y donner suite.
Pourtant, de nombreuses questions se posent quant à l’installation de cette antenne-relais pour l’opérateur Free sur la résidence Monteynard au cœur du centre historique de Fourqueux.
Je suis également étonné que le cabinet de Monsieur le Maire n’ait pas pris la peine de répondre aux riverains qui l’ont contacté.
Monsieur le Maire délégué a assuré aux riverains, de vive voix, que toutes les déclarations préalables de travaux ont été faites en bonne et due forme et affichées, avec constat d’huissier. Aujourd’hui, hormis l’autorisation de stationnement apposé récemment et daté du 5 mai, le seul document visible est caché sous des gravats, à l’arrière du bâtiment, non visible par les riverains de la rue de St-Nom (voir photo en pièce jointe que j’ai pu prendre en me rendant sur place cet après-midi).

Monsieur le Maire s’est engagé formellement à ce que toute opération d’urbanisme soit soumise aux riverains. Dans le cadre de la commune nouvelle, tu comprendras leur étonnement, et le nôtre, de ne pas avoir été avertis officiellement d’une telle installation. Il semble qu’une réunion ait été prévue en décembre avec les locataires de l’immeuble – dont un seulement avait pu y participer – mais que les autres riverains de ce bâtiment n’ont pas été conviés.

Le groupe NEF a été interpellé par les habitants du quartier et par une association de sauvegarde du patrimoine fourqueusien auprès de laquelle de nombreux adhérents se sont manifestés. Je te demande donc de me fournir les pièces suivantes, à communiquer également aux intéressés :

– copie des déclarations préalables de travaux,
– copie des documents justifiant la communication auprès des riverains,
– copie du constat d’huissier justifiant ces informations auprès des riverains au mois de janvier,
– copie de l’autorisation des ABF pour l’installation de l’antenne,
– une information précise assurant qu’une telle antenne ne présente aucun danger pour les habitants à proximité, notamment ceux qui habitent cet immeuble et qui séjournent en permanence à quelques mètres de l’antenne.

Je te remercie également de demander à M. le Maire que son cabinet honore ses engagements de répondre aux administrés qui l’ont interpellé récemment sur ce sujet.

Affaire à suivre…

Enfin les masques !

Conscients de leurs responsabilités jusqu’au terme de leur mandat prorogé, vos élus NEF continuent à s’investir auprès de leurs concitoyens. Ce matin, distribution dans les boîtes aux lettres de Fourqueux, avec l’aide de bénévoles, des masques fournis par la commune nouvelle  : un masque en tissu lavable et deux masques chirurgicaux  jetables. D’autres masques seront ultérieurement disponibles pour que chacun soit équipé mais selon des conditions de retrait que nous ne connaissons pas à cette heure. Malgré nos demandes de participer aussi en amont à la réflexion sur le plan d’action, les élus d’opposition n’ont en effet pas été sollicités pour travailler avec leurs collègues à la stratégie de distribution…

Retrouvez-nous sur Facebook

A situation exceptionnelle, communication exceptionnelle : à compter de ce jour, nous vous donnerons toutes les informations concernant la gestion du confinement dans la commune nouvelle par le biais de notre page Facebook, plus réactive que ce blog.
Nos mandats étant prorogés sine die, nous restons à votre écoute et à votre service.
Prenez soin de vous et de vos proches

Municipales : comment sont attribués les sièges ?

Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir (47 pour la commune nouvelle). Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés, en fonction du nombre de suffrage obtenus.
Lors de l’éventuel second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%. La répartition des sièges se fait alors comme lors du premier tour.

Coronavirus : les consignes pour les élections

Nous avons interrogé la mairie sur les consignes particulières qui pourraient s’avérer nécessaires dans les bureaux de vote, en raison de l’épidémie de coronavirus COVID-19.
Le cabinet du maire vient de nous adresser son protocole mis en place pour les élections, conforme aux directives du gouvernement :

 

  • Des affiches pédagogiques sur les bonnes pratiques en matière
    d’hygiène seront posées dans les bureaux de vote;
  •  Vous pourrez dès l’entrée dans le bureau de vote vous laver les mains
    (toilettes fléchées);
  • Le personnel en charge de l’accueil des électeurs incitera les votants à se
    désinfecter les mains en entrant dans la salle;
  • Les bureaux seront aérés tout au long de la journée et désinfectés
    régulièrement ainsi que le matériel de vote;
  • Il est préférable de présenter ses pièces (carte d’identité et carte
    d’électeur) à l’entrée comme au président du bureau, sans qu’un tiers les
    touche;
  •  Pour signer la liste d’émargement, vous pourrez prendre votre propre
    stylo de couleur noire;Files d’attente : pour éviter d’être trop nombreux dans le bureau de vote, le personnel pourra vous demander de bien vouloir patienter à l’extérieur quelques instants;
  • Il sera proposé des gants aux scrutateurs qui le souhaitent pour la
    phase de dépouillement.

On vote à Fourqueux 

Fusion oblige, les trois bureaux de vote de notre village sont intégrés en fin de liste des bureaux saint-germanois et changent de numéro.  L’ex- bureau 1, à la mairie, devient le bureau 30. Les ex-bureaux 2 et 3 sont désormais les bureaux 31 et 32, toujours à l’Espace Pierre-Delanoë. Ces numéros figurent sur les nouvelles cartes électorales que certains Fourqueusiens (mais pas tous) ont reçu dernièrement.

Comme dans toutes les villes d’Île-de-France, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 20h.

Mensonges et approximations

En parcourant  le luxueux 16 pages présentant le programme de la liste “Saint-Germain-en-Laye avec vous  !”,  trois lignes nous sautent aux yeux et nous font réagir :

  • Le maire sortant de la commune nouvelle met fièrement en avant une liste renouvelée à 40 % . Manque de chance, c’est 0% de renouvellement pour les candidats résidant à Fourqueux. Les six présents sont tous issus du groupe majoritaire VFE mené par Daniel Level.
  • En page 4, nous apprenons avec stupeur que cette liste s’engage à moderniser l’Espace Pierre-Delanoë ! Est-ce à dire que le nouveau bâtiment inauguré en décembre 2014 ne serait déjà plus aux normes “modernes” cinq ans après ? La pilule est dure à avaler quand on se souvient que son agrandissement et sa rénovation ont coûté aux contribuables fourqueusiens la coquette somme de 3M€ !
  • Enfin, en page 7, dans une rubrique intitulée “Une ville participative où le citoyen est au cœur de l’action municipale”, on nous donne la liste de ce qui est déjà en place pour assurer “l’implication des citoyens”. Et là, on doit dire que les élus NEF fulminent quand ils y découvrent le conseil communal de la commune déléguée ! Nous rappelons une fois encore que cette instance, expressément prévue dans la charte de gouvernance, n’a jamais été installée après 13 mois de fusion ! Le prétendre revient à entériner le mensonge éhonté du maire de la commune déléguée qui, lors du conseil municipal du 19 décembre 2019, a affirmé devant tous ses collègues que le conseil communal s’était bien réuni ! Or, malgré nos multiples demandes de respect de la charte de gouvernance, Daniel Level n’a jamais eu le courage de se confronter à son opposition en séance publique. Les deux seules réunions qui se sont tenues en mairie depuis la fusion étaient des commissions générales, à huis clos et sans vote possible. Il est scandaleux de tenter de faire croire le contraire.

 

Notre tribune dans l’A Propos

Prévu pour janvier et daté de ce même mois, le n° 268 de l’A Propos de Fourqueux a été distribué dans les boîtes aux lettres du village début février…

Si vous avez raté ce numéro – dans lequel le directeur de la publication Daniel Level nous affirme qu’il respecte la neutralité en période d’élections pour apparaître pas moins de huit fois en photo en 8 pages ! -, retrouvez ici notre dernière tribune.