Grand Débat National

Passionnantes contributions ce soir au Grand Débat National : à l’invitation de l’association Fourqueux Citoyen, une cinquantaine de Fourqueusiens a longuement traité des questions fondamentales sur notre démocratie et la citoyenneté.

Bien sûr, le déni de démocratie opposé à la population de Fourqueux lors de la fusion avec Saint-Germain était sur toutes les lèvres mais la discussion a évidemment  été étendue aux strates départementales, régionales et nationales.

Matthieu Cadot et Brigitte Lesgourgues,  conseillers municipaux depuis 2008, ont apporté leur vision d’élus sur le fonctionnement de nos institutions.
Issues de cet échange aussi courtois qu’animé, des propositions de solutions concrètes seront transmises afin d’enrichir le Grand Débat National.

La surprise NEF…

Comme déjà publié, vous savez que le groupe NEF a choisi, en dernière minute, de présenter une liste de quatre noms à l’élection des conseillers communautaires. C’est ainsi que Brigitte Lesgourgues a été élue pour siéger à la CASGBS (Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine).

Notre ambition était claire : puisque Saint-Germain disposait de 10 sièges et Fourqueux de 2, il nous semblait évident que le groupe NEF, représentant près de 43% en 2014 et à l’évidence davantage aujourd’hui, devait siéger dans cette assemblée pour représenter ses concitoyens.

Dans une logique de scrutin de liste, le douzième inscrit sur la liste d’union proposée par le maire de la commune nouvelle n’a donc pas été élu. Cela nous semblait injuste, car notre position n’était pas de « sortir » un élu issu de Saint-Germain-en-Laye.

Cette situation s’est fort opportunément arrangée lors du Conseil municipal du 23 janvier où l’ensemble des conseillers municipaux a pris acte de la démission d’Elisabeth Guyard, maire-adjointe de la commune nouvelle, maire-adjointe de la commune déléguée de Fourqueux et conseillère départementale.

Notre village est donc aujourd’hui bien représenté par deux élus dont une issue du groupe NEF !

Elus locaux, politique et éthique : quel avenir ?

Notre collègue Brigitte Lesgourgues représentait notre groupe le 18 janvier lors du passionnant débat proposé par la nouvelle association Saint Ger Lab. A l’invitation de son président Alexandre Grevet, des invités de marque sont venus partager leur approche : Guillaume de Morant, journaliste, co-auteur avec Jacques Duplessys de « Tour de France de la corruption » (Ed. Grasset, 2016), Grégoire Turlotte, membre du conseil d’administration d’Anticor, Contre la corruption et pour l’éthique en politique, et Sofia Wickberg, doctorante au Centre d’études européennes de Sciences Po et membre de l’Observatoire de l’Ethique Publique. Les intervenants ont longuement échangé avec le public lequel comptait un grand nombre de Fourqueusiens, particulièrement intéressés par le sujet.

Le grand débat : Fourqueusiens, participez !

Le grand débat annoncé par le président de la République est enclenché. Malgré une information communale très pauvre, sachez que des cahiers de doléances sont à disposition de tous à la mairie annexe de Fourqueux et à l’ESPACE. Chers Fourqueusiens, n’hésitez pas à y apposer votre contribution !

En ce qui concerne notre groupe, dans le contexte de désinformation et de déni de démocratie que nous avons vécu depuis un an à Fourqueux, nous relayons principalement le thème suivant : toute modification significative de la gouvernance d’une commune doit être soumise à un référendum local dont le résultat s’impose aux élus. Ceci d’autant plus si cette modification n’était pas un projet de campagne soumis aux électeurs …

Très attachés à la moralisation de la vie politique (voir article “Elus locaux, politique et éthique” ), nous préconisons aussi, à l’échelle locale comme nationale, que toute personne condamnée pour une infraction portant atteinte à la moralité publique, comme la corruption ou le trafic d’influence, le détournement de biens ou de fonds publics, la fraude électorale ou la fraude fiscale, soit inéligible à vie. La confiance de ses concitoyens se mérite et l’exemplarité doit être la règle d’or…

A vos plumes !

Rendons à César…

Félicitations à notre concitoyen Philippe Lecat qui a été choisi pour recevoir une des trois Fougères d’Or décernées par la mairie déléguée le 11 janvier dernier.

On aurait toutefois apprécié que l’adjointe chargée de rappeler l’engagement bénévole de notre ami à la tête de Fourqueux Dialogue précise que cette belle association a été créée en 2007 à l’initiative de NEF.
Jean-Claude Khann, alors tête de liste de notre groupe en vue des municipales de 2008, écrivait :

“Nous avons pensé qu’il serait utile, d’une part, de familiariser les habitants de Fourqueux avec le fonctionnement des institutions administratives et politiques qui influencent notre vie et le développement de notre commune et, d’autre part, d’éclairer les citoyens de Fourqueux sur les problématiques et les enjeux. C’est ainsi qu’est née l’association Fourqueux DIALOGUE qui invitera des personnalités politiques et des experts à nous faire partager leur expérience par une série de conférences-débats et qui recueillera régulièrement l’avis des citoyens sur les sujets importants pour notre commune dans le but de dialoguer avec la Municipalité. “

C’est aussi Jean-Claude Khann qui avait alors proposé à Philippe Lecat de prendre la présidence de la nouvelle association, responsabilité dont celui-ci s’acquitte avec brio depuis dix ans.
Rendons à César ce qui appartient à César…

De grands absents au LI

Cet après midi, cérémonie officielle de remise des diplômes de l’OIB au Lycée International.
Des représentants consulaires, ministériels français et étrangers, notre député, 323 élèves, dont 78% de mentions Bien et Très Bien,  et leurs familles… Mais une belle absence, celle de Daniel Level et Arnaud Péricard, bien soulignée par Mme Négrel, proviseure du LI.

Le LI, c’est vraiment quand ça les sert mais rien d’autre.
Pitoyable …

Les élus NEF sollicitent leurs collègues de la majorité

Dans un message adressé à l’ensemble du Conseil municipal de Fourqueux, les élus NEF demandent aujourd’hui à leurs collègues de soutenir auprès du maire leur demande d’un référendum sur la fusion de communes.

Chers collègues,

Le projet de fusion de notre village de Fourqueux avec les communes voisines de St-Germain-en-Laye, L’Etang-la-Ville et Mareil-Marly, fait l’objet depuis plusieurs semaines d’une campagne d’information relayée par les médias locaux.
Nos concitoyens découvrent ainsi toute l’ambition de ce projet et s’interrogent sur ses conséquences sur le futur de notre village.

Nous savons tout l’intérêt que portent les Fourqueusiennes et les Fourqueusiens à la vie municipale. Fourqueux est la commune où le taux de participation aux élections locales est le plus élevé de notre département. Nos concitoyens se mobilisent quand ils sont consultés et nous estimons que la conduite d’un projet de fusion de cette envergure ne peut être réalisée sans qu’ils y soient pleinement impliqués. Pas seulement informés. Nous sommes donc convaincus que ce projet doit être l’occasion d’une véritable expression de démocratie citoyenne que seul le référendum peut revendiquer.

A ce titre, le 9 mars 2018, nous avons demandé officiellement à Monsieur le Maire, Daniel Level, de prendre l’engagement d’organiser un référendum afin de permettre à nos concitoyens de s’exprimer sur ce projet.
Aujourd’hui, n’ayant eu aucune réponse de sa part, nous nous adressons à vous pour instaurer le débat entre nous et l’aborder franchement, c’est-à-dire en conseil municipal.

Notre démarche s’inscrit très au-delà de tout clivage politique et n’est motivée que par la volonté de faire participer l’ensemble de nos concitoyens au processus de décision de cette fusion.
Nous ne vous demandons pas d’approuver le référendum, simplement d’appuyer notre demande auprès de M. le Maire : inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal la mise en place d’un référendum. Ainsi, cette décision, quelle qu’elle soit, aura été prise en responsabilité par l’ensemble des conseillers municipaux, en toute transparence, après en avoir débattu.  C’est notre devoir à tous, puisque personne n’a été élu et mandaté par les habitants de Fourqueux pour mettre en place un tel projet totalement absent de la campagne de 2014.

Sachant compter sur votre esprit démocrate et citoyen, nous vous remercions infiniment de l’attention que vous porterez à notre demande et attendons avec impatience un retour de la part de chacune et chacun d’entre vous.

Bien cordialement

Groupe NEF

2018 sera-t-elle la dernière année d’existence de notre beau village ?

Vous trouverez ci-dessous le texte intégral proposé pour l’A Propos de janvier 2018. Notre tribune libre, limitée à 1800 caractères,  nous oblige chaque fois à un exercice drastique de coupes pour pouvoir communiquer avec vous dans ce support communal financé par les impôts de tous les Fourqueusiens. 

Le projet soudain de fusion de notre commune avec Saint-Germain-en-Laye, Mareil-Marly et l’Etang-la-Ville interroge chacun d’entre nous. Déjà très avancée, à en croire la conférence de presse des 4 maires qui affirment avoir déjà trouvé un nouveau nom, la formation d’une commune nouvelle, annoncée pour le 1er janvier 2019, dans laquelle nous deviendrions un quartier d’une ville de plus de 50 000 habitants, appelle de la part de vos élus NEF plus que des réticences.
Pour l’heure, une étude de faisabilité a été commandée par les 4 villes. Notre position est claire et nous l’avons exprimée haut et fort au conseil municipal : OUI, nous sommes favorables à étudier toutes les possibilités de rapprochement avec nos communes voisines ; OUI, nous sommes tout à fait enclins à aller vers une mutualisation de moyens au service de tous. Mais, NON, nous n’acceptons pas que la seule étude menée soit celle qui corresponde à une absorption de notre village par St-Germain :
– Seul est envisagé un examen des conditions de rapprochement entre les 4 villes avec rédaction de deux chartes : l’une sur la gouvernance, l’autre sur les services publics ;
– Une étude serait réalisée avec une version qui exclurait St-Germain, à des fins comparatives uniquement. Notons que cette étude n’est mentionnée que dans les délibérations des 3 petites communes ;
– Cette étude ne sera pilotée que par 8 élus (deux par commune), les autres conseillers municipaux et la population n’étant conviés ni à y participer, ni à l’élaborer. Seuls des comptes rendus leur seront communiqués.

Vos élus NEF ont demandé :
– à être associés au pilotage de l’étude,
– à ce que des études indépendantes de fusion avec Mareil-Marly d’une part, avec Mareil-Marly et l’Etang-la-Ville d’autre part, soient réalisées,
– à ce que vous, chers concitoyens, soyez consultés et pas seulement informés.
Toutes ces demandes ont été rejetées. Malgré nos nombreuses mises en garde, seul un élu de la majorité a rejoint notre vote contre.
Nous nous étonnons qu’un tel chantier, qui changerait à jamais le visage de notre village, soit entamé alors qu’il ne figurait en rien dans le programme sur lequel la majorité municipale a été élue. A cet égard, il nous semblerait tout à fait anormal qu’un projet de cette importance soit décidé par la seule majorité municipale sans qu’il y ait eu consultation des habitants par voie de référendum.
Il ne nous est malheureusement pas permis de développer davantage notre propos dans cette tribune, n’hésitez donc pas à consulter notre blog et à interagir avec nous : www.nef-fourqueux.fr

En 2018, plus que jamais, nous restons à votre disposition et à votre écoute.
A toutes et tous, nous souhaitons une belle et heureuse année 2018 à Fourqueux. Nos pensées vont particulièrement à celles et ceux qui sont touchés par le deuil, la solitude et la précarité.

Matthieu Cadot, Brigitte Lesgourgues, Laurent Paul, Sophie Perinetti, Jérôme Goulet et Yann Morvan